Restaurations du château

La restauration du mobilier entamée en 2014

Suite aux restaurations du parc et des jardins, les restaurations de l'intérieur du château ont très vite été évoquées. Ces restaurations représentent un énorme travail, tant pour les architectes, que pour les artisans et constituent un véritable défi pour la famille des propriétaires. En attendant de pouvoir entreprendre les restaurations du bâti, (sols, plafonds, murs, etc...), les restaurations du mobilier sont en cours. Vous pouvez assister à ces restaurations tout l'été, grâce à l'animation Restaurons-Canon.

portrait de J-B Elie de Beaumont

Les portraits de famille...

En 2014, pour commencer ce vaste programme de restaurations, le choix s’est porté sur 3 magnifiques portraits, classés Monuments Historiques. Ce choix est symbolique car il s’agit des ancêtres de la famille et des créateurs du domaine de Canon au XVIIIe siècle. Fort abimés par le temps, ils ont été restaurés in situ par Sarah Destrez, restauratrice du patrimoine, dans un atelier installé au rez-de-chaussée du château. Dépoussiérage, consolidations du support, réentoilage puis nettoyage et réintégration de la couche picturale, toutes les étapes de restaration se sont déroulées sous les yeux des visiteurs.

décrochage des portrait de famille ...et leurs cadres dorés

Les portraits restaurés en 2014 sont restés "nus" pendant un an, car leurs cadres en bois dorés avaient eux aussi besoin d'une forte restauration. Ce fut chose faite en 2015, grâce à deux restaurateurs du patrimoine, Pauline Carminati et Thomas Bonneau. Dépoussiérage, consolidation, traitement de protection du bois contre les insectes xylophages, mais également légères retouches de couleurs afin de masquer certains manque, ces cadres ont pu bénéficier d'une belle restauraiton. Pour ces objets en particulier, il a été décidé de ne pas recréer les parties manquantes, car ces parties sont la trace d'une anecdote marquante de l'histoire du domaine.

Horloge cartel en marqueterie Boulle en cours de restauration Horloge à cartel en marqueterie Boulle et coffre Renaissance

Durant l'été 2015, Bernard Roche, ébéniste restaurateur de meubles a minutieusement travaillé sur une superbe horloge à cartel en marqueterie Boulle datant de la période de construction du château. Ce qui caractérise la marqueterie Boulle, c'est un placage d'écaille (écaille de tortue véritable) combiné à du métal, ici le laiton. Cette marqueterie a été entièrement déposée (écailles de tortue et laiton) pour être restaurée. Les parties manquantes ont été remplacées et les bronzes décoratifs nettoyés puis tout a été minutieusement remonté. Le mécanisme horloger fera certainement l'objet d'une restauration future. Bernard Roche a également travaillé sur un coffre Renaissance qui se trouve dans le vestibule du château. Après l'avoir nettoyé afin d'en retirer entièrement les nombreuses couches de cire, il l'a entièrement réencaustiqué, lui offrant par ce geste une deuxième jeunesse.

détail en bois doré d'une glace d'époque Régence Broderies et dorures:

En 2016, Emmanuelle Godet, brodeuse, a joué de ses aiguilles sur un joli écran de cheminée en bois et broderie et Philippe Lascombes, doreur ornemaniste a consolidé, traité, puis redoré à la feuille d'or une glace dorée d'époque Régence. De purs moments de magie pour les visiteurs du château !

En 2017 ?

Au cours de l'animation Restaurons-Canon de l'été 2017, les visiteurs pourront découvrir de nouvelles restaurations en cours : Pauline Carminati et Thomas Bonneau entameront le processus de restauration des statues en marbre de Carrare du parc, qui ont fait l'objet de deux campagnes de financement participatif et qui grâce aux nombreux dons reçus, vont bénéficier désormais d'un petit bain de jouvence ! De plus, les fauteuils de la salle à manger seront restaurés par une tapissière. Rendez-vous en juillet !

Et la restauration du sol au plafond ?

La restauration des murs, décors, sols et plafonds demande des démarches importantes. Tout d'abord, il est nécessaire de faire le maximum de recherches dans les archives des XVIIIeme et XIXeme siècle, afin de connaître les indications précieuses qui pourront nous être données et entreprendre les bonnes restaurations. Et puis, avant même d'imaginer "remettre un coup de peinture", il faut bien évidemment attaquer l'électricité et la plomberie (chauffage et eau) afin que le château soit adapté à la visite... Ce projet est à l'étude, nous vous en reparlerons !